J’ai invité Luc Larmor à donner un workshop auprès des étudiants de l’option art. Ce fut une exploration collective via des sons produits par divers supports, matériaux, matières… L’énergie collective était au centre qu’elle ait été pratiquée sur des modes expressifs tantôt lent et rapide. Les « instants sonores » ont été les instants où le collectif était ensemble, partageait espace et son. Cette proposition contribue assurément à cerner le commun qui nous lie ensemble et nécessairement.