Retour sur le colloque « rejouer la performance  » à Rennes du 5 au 7 février 2014 et évènements autour

Second volet du colloque international sur la question du reenactment et des archives. J’avais participé au volet 1 les 8 et 9 avril 2013 à Strasbourg et j’assisterai à certaines conférences et performances du second volet. Un focus est fait à Rennes sur la performance et la danse contemporaine. Le colloque se déroule entre l’université de Rennes et le musée de la danse « La Permanence » dirigé alors par Boris Charmatz; l’exposition « La permanence#1 » faisant son ouverture le 5 février 2014, première journée du colloque.


Dans ce cadre, organisation d’un voyage d’étude à Rennes avec les étudiants de l’option art, ESA des Pyrénées du 3 au 7 février, autour des questions du reenactment et des archives dans l’art contemporain


Les évènements autour du colloque international « rejouer la performance » du 5 au 7 février ancrent le questionnement dans le monde physique que ce soit par le corps ou l’objet. En ce sens Boris Charmatz, Sébastien Faucon entre autres ont concocté un programme cohérent :
_exposition à 40 m2 « quand les formes sont attitudes« 

_interprétation de « kiss » de Tino Seghal à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne notamment par Pédro Paulo Rosade compagnie Ochossi,

_les trois interprétations de « sans titre » également de Tino Sehgal au Musée de la Danse, dont celle, toute en puissance, de Frank Willens (interprète de Seghal depuis une dizaine d’année)….

Une exposition au centre d’art contemporain La Criée de Ziad Antar safe sounds qui bien qu’elle n’est pas en lien direct avec le thème, donne à voir (vidéos principalement) une relation au territoire, aux bruits et aux sons étroitement articulés aux évènements petits et grands de la vie quotidienne …

Ce diaporama nécessite JavaScript.