[édition] Cao Fei « RMB City », enquête à la frontière des mondes réel et virtuel

«Si ce que nous voyons et touchons sont réels, ce que nous respirons et ressentons sont virtuels[1]

Dans l’œuvre « RMB City » (2006-2011), entièrement simulée dans le métavers Second Life (SL), l’artiste chinoise Cao Fei aborde les passages entre des réalités économiques et sociales de la société contemporaine et celles du monde entièrement simulé. « RMB City n’est pas une cité en miroir. Elle ne restaure pas pleinement la réalité présente et n’est pas une réminiscence du passé. Elle est un miroir qui reflète partiellement la réalité. Nous voyons d’où nous venons, découvrons des connexions entre deux réalités, via des indices brouillés, enrichis[2].» (…)


[1] Cao Fei, « I watch that worlds pass by », The Daimer Art Collection, Artist Book #7 2015, p.183.

[2] « Manifeste de la cité » 2008